INV_290_001.jpg

On raconte une histoire étonnante à propos des carrières de marbre de Paros: après que les tailleurs de pierre eurent dégagé avec leurs coins la masse d'un bloc unique, l'image d'un Silène y apparut.

Sed in Pariorum mirabile proditur, glaeba lapidis unius cuneis dividentium soluta, imaginem Sileni intus extitisse.

Pline l’Ancien, XXXVI, 14