INV_140_001.jpg

Dieux immortels, j’implore votre protection:

suis-je mort ? suis-je devenu un autre ? ai-je perdu ma forme ? mais où ?

Peut-être me-suis laissé moi-même là-bas ? me serais-je par hasard oublié ?

Car mon image toute entière, celle d’avant, un autre la possède.

Il m’arrive vivant ce que jamais personne ne fera pour moi après ma mort.

Di immortales, obsecro vostram fidem:

ubi ego perii? ubi immutatus sum? ubi ego formam perdidi?

An egomet me illic reliqui, si forte oblitus fui?

Nam hic quidem omnem imaginem meam, quae antehac fuerat, possidet.

Vivo fit quod numquam quisquam mortuo faciet mihi.

Plaute, Amphitryon 455-459