0749_3.jpg

«Veuille seulement fixer ici ton regard et y laisser à jamais l’empreinte de tes traits. »

Ainsi il parla, puis referma le miroir avec l’image prisonnière.

«Tu modo fige aciem et vultus hic usque relinque. »

Sic ait et speculum reclusit imagine rapta.

Stace, Silves III,  4, 97-98