INV_292_001.jpg

Toutefois elles sont présentes, ces choses qu’il ne m’est pas possible de toucher

avec mon corps, elles sont visibles en mon coeur.

Devant mes yeux passent les maisons, la ville et le plan des lieux,

et aux lieux s’ajoutent les actions, une à une, chacune à sa place.

De ma femme devant mes yeux, comme si elle était là, se dresse l’image.

Sic tamen haec adsunt, ut quae contingere non est corpore, sint animo cuncta videnda meo.

Ante oculos errant domus, urbsque et forma locorum, acceduntque suis singula facta locis.

Coniugis ante oculos, sicut praesentis, imago est.

Ovide, Tristes III, 55-59