0708_2a_edited_edited.jpg

Mais tant que, soldat, tu porteras tes armes à l’autre bout du monde,

J’ai auprès de moi, pour me rappeler tes traits, ton portrait en cire.

Je lui dis des mots doux, je lui adresse des paroles qui te sont dues,

et il me laisse l’enlacer.

Crois-moi, c’est bien plus que ce que l’on voit, une image.

Dum tamen arma geres diverso miles in orbe,

quae referat vultus est mihi cera tuos:

illi blanditias, illi tibi debita verba

dicimus, amplexus accipit illa meos.

Crede mihi, plus est, quam quod videatur, imago.

Ovide, Héroïdes XIII, 151-157